Enfants des fleurs islamistes

Donc, le drame autour de l’homicide de journalistes à Paris et la vague d’otages l’ayant suivi sont maintenant passés. La République a clairement montré sa détermination et son engagement à régler ses comptes avec les terroristes. Toutes les forces spéciales possibles ont été déployées, toutes les mesures possibles prises, des commandos armés vous suivent même quand vous faites des emplettes chez H&M. Dormez tranquille braves gens. La simple vérité est la suivante – si la République avait vraiment pris toutes les mesures possibles, ce massacre n’aurait jamais eu lieu.

229945_477350738958699_719702289_nOn a entendu dire à la télé que les terroristes étaient déjà connus des services de sécurité et de la police. Une histoire tellement prévisible que vous l’avez certainement entendue une multitude de fois, permettez-moi donc de l’articuler ici en une seule phrase – d’ordinaires jeunes gens, pas très bons à l’école, du rap et les belles meufs du quartier (du ghetto), de la petite délinquance du genre fumette dans un coin sombre et un peu de vente, et puis bam… la radicalisation. L’imam du quartier les prend sous son aile (ou bien le caïd de la prison où ils se sont rencontrés pour vol de voiture), ils se font ensuite pousser la barbe, s’en vont en Syrie/Irak/Yemen (rajouter si besoin un de ces bleds islamiques du trou du cul du monde), postent sur internet des photos où ils posent avec des couteaux, épées, drapeaux noirs, et des statuts sur le martyre, la mort pour l’islam, etc… À la TV, ils s’empressent de nous persuader que l’Etat était au courant de tout cela, observait ces gens, marquait leurs noms dans son journal de terroristes potentiels etc. Pourquoi a-t-il donc autorisé ce massacre ? La réponse est plus simple que ce qu’on pourrait croire à première vue. Il ne pouvait simplement pas savoir ni prévoir où et quand ils décideraient de frapper. On se pose donc la mauvaise question, la véritable question est de savoir pourquoi la République dont les valeurs (résumées dans la célèbre devise Liberté, Égalité, Fraternité) vont à l’encontre de l’idéologie islamiste (qui non seulement ne prêche ni la liberté, ni la fraternité, ni l’égalité mais bien tout le contraire) a permis à ces réseaux de se répandre et d’agir en toute tranquillité?

Il ne faut être ni intelligent ni politologue diplômé afin de comprendre que des attaques de ce genre vont se reproduire. Peut-être pas avec un but si précis de faire passer un message politique ; la rédaction de journaux qui insistent sur le politiquement non-correct ; mais cela arrivera sûrement. Le pire dans toute cette situation est que nous sommes tous une cible potentielle. Les juifs ont l’avantage, c’est vrai, mais fondamentalement, tous ceux qui prennent le métro et vont au supermarché sont également des cibles.

Il existe un problème, et comme dans chaque problème, le premier pas vers sa résolution réside dans un diagnostic précis. Sommes-nous d’accord sur ce point? Avons-nous donc précisément diagnostiqué le problème lié au terrorisme? J’aurais voulu écrire ici “terrorisme islamiste”, mais je ne l’ai pas fait car non seulement dans le monde politique d’aujourd’hui cela sonne comme un pléonasme mais aussi car à la télévision ils ne font que répéter d’un côté que le terrorisme n’est que du terrorisme et qu’il n’y a pas de signes idéologiques ou religieux qui peuvent l’annoncer, mais aussi que ce massacre qui s’est déroulé à Paris n’a rien à voir avec l’islam.

Les tueurs gueulaient “Allah est grand” et “on a vengé le prophète” avant de tirer une balle dans la tête d’un policier en plein jour sur la chaussée dans Paris, mais non, ça n’a rien à voir avec l’islam. Avec quoi encore l’islam n’a-t-il rien à voir? Eh bien, avec les islamistes. Et j’ai eu la chance d’apprendre cela ces derniers jours, car ils n’ont pas arrêté de le répéter à la TV. Cela, je dois l’avouer, me perturbe au plus haut point, et j’essaye obstinément de saisir où se trompe ma logique. Car j’étais persuadé jusqu’à présent que les nazis étaient liés au nazisme, les chrétiens au christianisme et les communistes au communisme.

Par exemple, le Vatican a-ti-il un lien avec le catholicisme? Ou bien Cuba avec le communisme? Ou l’Amérique avec le capitalisme libéral? Comment est-il donc possible que le Califat du Proche Orient n’ait non seulement pas de lien, mais n’ait également rien à voir avec l’islam?

Qu’ai-je encore appris? J’ai appris qu’il existe une version hippie et une version radicale de l’islam. Qu’il existe des mosquées normales et des mosquées radicales. Et donc, si vous fréquentez ces mosquées radicales, il y a de fortes chances que vous deveniez tueur de masse. Et si vous allez dans ces mosquées normales, alors vous êtes carrément un enfant des fleurs car il faut le dire et je l’ai récemment appris, l’islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour.

383882_271463316225975_229551967083777_742905_1613540402_nDe temps en temps et ordinairement après un massacre comme celui-ci (prévisible comme les films des sagas Superman et Star Wars au nouvel an), éclot une vidéo que les services secrets ont filmée dans ces mosquées radicales. C’est à vous filer la chair de poule. Si j’étais celui qui a réussi à y faire entrer une caméra, je serais mort de trouille. En passant, hippies ou radicales, si vous n’êtes pas musulman, vous ne pourrez voir ces mosquées autrement que sur une vidéo top secrète. Parce que si vous n’êtes pas musulman, alors vous êtes kafir (non-croyant, non-musulman). C’est un terme extrêmement discriminatoire car selon l’idéologie islamique, les kafirs ne peuvent être que des citoyens de second rang dans la soumission à l’islam, qu’elle soit politique ou autre. Les musulmans sont des seigneurs supérieurs. Dans l’idéologie nazie, la race arienne allemande pure était supérieure aux autres races et prédestinée à régner sur elles, tandis que les races “basses” ne pouvaient avoir le même statut que la race supérieure arienne. Ah, ce bon vieux trip nazi. Donc, faire les touristes dans les lieux de culte islamiques comme vous êtes habitués à le faire dans les cathédrales européennes, j’en ai bien peur, ne sera pas possible. C’est pas comme si c’était vraiment dommage. De toute façon, dans la plupart des cas, il n’y a pas grand-chose à voir à part des rangées de chaussures puantes et de postérieurs bombés.

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, ma logique s’embrouille considérablement ici aussi. Si ce sont ces mosquées hippies, celles où se prêchent l’amour, la fraternité universelle et la tolérance, qui sont les vraies mosquées (desquelles, soit dit en passant, je brûle d’envie de voir une vidéo secrète!), comment se peut-il alors que la radicalisation s’en aille dans le sens des mosquées de bombes, de machettes et de kalachnikovs? Selon la logique des choses, ces mosquées radicales ne devraient-elles pas être encore plus hippies que ces soi-disant “vraies” mosquées dans lesquelles se prêche ce mythique islam hippie? La fondamentalisation, si je pige bien, va dans le sens d’un respect plus strict des FONDEMENTS de la religion. Comment est-il donc possible selon les fondements pacifiques de l’islam de devenir tueur de masse?

Qu’ai-je encore appris? J’ai appris que “la grande majorité des musulmans condamne fermement ce crime”! Fermement? Ne m’en voulez pas, mais mes paramètres de fermeté sont ceux fixés par les musulmans eux-mêmes chaque fois qu’ils sortent dans la rue pour accuser des caricatures, ce qui se finit généralement avec des parkings ou ambassades brûlés, ou bien quand ils sortent pour manifester contre Israël, généralement quand des forces spéciales de police se mobilisent pour l’occasion. Alors, le peu de bannières fades et pas très convaincantes portant des messages de paix arrachés aux femmes voilées sur le marché de Marseille, vraiment, ça ne vaut rien. Ah, il y a eu, évidemment, des manifestations du côté des autorités officielles. Un de ces imams hippies français, visiblement inconscient de la gravité de ses paroles, a exprimé qu’il vit depuis des années sous la surveillance régulière de quatre agents de l’État. Il semblerait que la distance entre ce mythique islam hippie et la version radicale de celui-ci soit cosmique.

Un des ces imams a sans aucune honte déclaré directement à la camera le verset 5 :32 du Coran qui dit – « quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes ; et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. »

Quel merveilleux verset ! Imaginez que ce soit le fondement de l’islam et qu’on se radicalise d’après lui!

Pourtant, le verset suivant, 5 :33, qui est littéralement le verset qui suit, dit – « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. »

J’accepte que des musulmans ordinaires de ne pas savoir cela, de la même façon que la plupart des chrétiens n’ont pas la moindre idée de ce qui est écrit dans la Bible, mais qu’un imam ne le sache pas, c’est inadmissible! Donc, l’hypocrisie et le mensonge sont non seulement en vigueur, mais l’hypocrisie et le mensonge sont en vigueur et en harmonie avec la doctrine islamique de la taqiya. Il s’agit d’une doctrine qui permet à un musulman de mentir à certaines occasions. Parmi ces occasions se trouvent la paix à la maison, et plus loin que ça, la paix dans la communauté musulmane, au sens restreint ou large. Au sens politique, cette doctrine comprend de mentir dans les cas où l’on juge que l’islam est d’une manière ou d’une autre mis en danger.

Qu’est-il VRAIMENT écrit dans le Coran (n’oubliez pas que c’est un livre extrêmement sacré, et que dans la plus grande partie du monde islamique on le prend pour la parole littérale de Dieu et que n’importe quelle corruption de ce livre peut vous coûter la vie)? Je n’ai pas été paresseux et je vous en ai sélectionné quelques extraits:

 

« Nous vous renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul. » (60 :4)

« Et quant aux injustes, ils formeront le combustible de l’Enfer. » (72 :15)

« Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs […] De toute la création, ce sont eux les pires. » (98 :6)

« Il n’a été donné à aucun prophète de faire des prisonniers tant qu’il n’a pas anéanti les mécréants sur la terre. Vous voulez les biens d’ici-bas (c’est-à—dire, argent de rachat), tandis qu’Allah veut l’au-delà. » (8 :67)

« Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour. » (3 :28)

« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » (5 :51)

« Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions. » (47 :4)

« Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils déclarent ‘Il n’y a qu’Allah qui peut être adoré’. » (Mahomet le dit dans un hadîth, l’autre sainte écriture de l’islam)

« Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus. » (3 :169)

« Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelques infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense. » (4 :95)

 

564648_352210144873879_1227558061_nCe dernier verset rend l’interprétation du jihad comme étant une sorte de combat spirituel complètement absurde. À propos, environ 250 âyâts du nombre total de 6 235 sont liés au jihad.

Moi il me semble, vu toutes ces recommandations, qu’aucune radicalisation ne soit nécessaire. Autrement dit, le terme « islam radical » est un pléonasme aussi bien que « petite maisonnette ». Sachant tout cela, à quoi ressemble un musulman radical et à quoi un musulman modéré ?

Quand il a été arrêté il y a quelques années, un des deux frères a déclaré pour son procès-verbal – « Il nous a dit (l’imam du quartier) qu’il est écrit dans le Coran (et vous venez de le voir vous-mêmes) qu’il est bien de tuer pour l’islam et d’être martyr. » En fin de compte, il a fini ainsi – par tuer pour l’islam et devenir martyr islamiste.

Et voici apparaître à la télé Hollande, le président de la République, pour nous informer que le drame auquel on a assisté les jours passés « n’a rien à voir avec l’islam ».

N’a rien à voir avec l’islam est le mantra qui est actuellement répété à satiété sur toutes les chaînes de télé françaises.

Il est simplement impossible que tout le monde dans les structures du gouvernement, de sécurité nationale, des services secrets, et des choses du genre soit tellement ignorant et bête. Donc, cette opération médiatique sur les cerveaux des citoyens a, sans aucun doute, une raison d’être et un but. Personnellement, je mise sur la peur d’un désordre tellement immense qu’aucune force spéciale et aucun commando ne serait capable de contrôler. Regardez seulement ce qu’eux deux ont réussi à faire. Dans un pays où 10% de la population est musulmane et « n’a rien à voir avec l’islam », on ne peut pas s’en branler.

Néanmoins, la question clé reste de savoir comment confronter ce problème qui est chronique et qui va revenir sur ses pas dès que possible, ce qui est clair comme de l’eau de roche. La manière dont on le traite actuellement est comme si on soignait l’Ébola par la camomille.

À quelle distance sommes-nous de la solution, c’est à vous d’en juger… dans les circonstances où les horreurs terroristes ont tout à voir avec l’islam, on constate qu’elles n’ont rien à voir avec l’islam.

Long way ahead. En attendant, moquons-nous de l’islam. C’est un bon début. Jusqu’à ce que leur réflexe sur le détonateur n’affaiblisse.

Advertisements

La Peur

Le choc. La barbarie. L’horreur.

Ce sont quelques-uns des mots que j’ai entendu dire le plus souvent le jour passé. Vous savez, sans doute, à quel propos. De même que vous avez immédiatement appris qui sont les auteurs de la barbarie en question. Ah, attendez. Mais comment pourriez -vous pas le savoir ?!?! Ils ont crié « Allah est le plus grand !». Parfois il est foutrement difficile de rester politiquement correct, bien qu’on le veuille franchement. Par exemple, nous aurions pu passer encore quelques heures à tourner autour du pot avec les formulations « on ne sait pas encore qui sont les auteurs de cet acte odieux » ou « la police ne rejette pas la possibilité d’un acte terroriste » ou des merdes du genre, bien que nous ayons su d’emblée qui en étaient les auteurs. Que celui qui a douté un instant que ce fut l’œuvre de jaïnistes radicaux lève la main! Personne?

L’autre jour, quand un jeune homme mentalement « troublé » a fait foncer sa camionnette dans la foule du marché de Noël à Nantes, moi par exemple, j’ai tout de suite su qui il était. Même avant la police. J’ai crié à la télé « Ben voilà, vous voulez que je vous dise ?! Putains d’idiots ! »

Il s’est pourtant vite avéré que ce jeune homme était en effet musulman, mais souffrant de troubles psychiques. Donc, c’est ok. ça ne s’est pas passé parce qu’il était radical, mais parce qu’il était un peu dingue. On sait, d’ailleurs, par expérience que les gens souffrant de troubles psychiques ont parfois coutume de faire foncer leur camionnette dans les foules des marchés. Et tout ça parce que, si j’ai bien compris, il y a une nette démarcation entre la croyance en 72 vierges au paradis et un trouble psychique.

482339_159862804170441_1832616843_nMoi, je n’ai pas du tout été surpris par les événements d’hier à Paris. J’aurais bien voulu l’être, mais je ne l’étais pas. Qui plus est, je m’y attendais depuis quelques jours. Et je m’y attends pour les jours qui suivent. Si j’avais été choqué, ça aurait signifié que j’avais, d’une certaine manière, réussi à passer les dix dernières années le cerveau isolé dans une sorte de boîte qui ne laissait rien passer de la réalité visible du monde. Ou la tête dans le sable. Et cela aurait été une vraie prouesse car les musulmans, fondamentalistes, pour ne pas être politiquement insensible, ne font que répéter leurs desseins. Non seulement les répéter. Mais aussi en faire preuve. À partir du 11 septembre 2001 jusqu’à hier (nécessairement souligné parce que le nombre se multiple aussi vite que sur le compteur d’eau d’un immeuble à cinq étages, c’est-à-dire, maintenant, ce nombre est déjà plus grand qu’hier … et pas seulement qu’hier, mais aussi plus grand qu’au moment où vous avez commencé à lire ce texte !), il y a eu 24.795 attaques terroristes islamiques, et cela ne comprend que les attaques où il y a eu des victimes. Comment le compte de carnages systématiques et d’extermination de tous ceux qui sont non-musulmans dans le califat présent est-t-il fait, je n’en ai aucune idée. Il se peut qu’on n’en fasse même pas le compte, mais qu’on en englobe sous la culture et les coutumes locales. Car on me critique très souvent d’être de culture fasciste parce que, non seulement je ne comprends pas les coutumes islamiques, mais aussi je les désapprouve à haute voix. Si je comprends bien, corrigez-moi si je me trompe, ce qui n’est pas désirable pour vos filles, par exemple l’esclavage sexuel, cela est complètement acceptable pour les femmes de Yézidis au califat et cela est considéré comme la diversité multiculturelle.

Mon unique choc, c’est votre choc. Sérieusement, révélez-moi le secret de votre coma profond. Tenez, au fait, révélez-moi hypothétiquement, pour un brin de causette, ce qui devrait se passer pour que vous réussissiez à additionner 2+2 ? Car, visiblement, les décapitations, les exécutions massives, les exterminations, les 24.795 attaques, les viols, les mariages pédophiles forcés, les pendaisons, les fouettages, les lapidations, les salutations de manière nazie, je vais m’arrêter là, sinon je vais rester jusqu’à l’aube, tout cela ne laisse guère une impression sur vous. Et donc, je me demande, ce qui pourrait vous toucher aussi profondément pour que vous vous aperceviez en une soudaine révélation de ce qui est évident ?

Muslim protestersL’unique chose qui me choque plus que votre choc, c’est votre stupidité. Franchement j’ai la flemme de chercher une formulation plus diplomatique. Il n’y en a ni besoin ni raison, et, de plus, il ne reste plus de temps. Vous êtes simplement bêtes, échelle d’un politologue diplômé d’une telle université suédoise. Car vous pensez encore que « toutes les religions sont les mêmes et également intolérantes ». Également ? Vraiment ? Et moi, d’une certaine manière, je n’ai aucun dilemme sur laquelle de ces intolérances vous choisiriez si vous étiez obligé de choisir ? Autrement dit, je sais laquelle vous ne choisiriez pas. Si vous êtes femme, je n’hésite même pas un centième de seconde, aussi bien que vous n’hésiteriez pas non plus devant une horreur de choix. Si vous êtes homosexuel, non plus. Un athée. Un défenseur de la laïcité. Un juif. Si votre Q.I. est plus élevé que 16, et vous êtes, pendant les quelques dernières années au moins une fois, au moins par hasard, en zappant, tombé sur les actualités du Monde. Quand les analystes vous expliquent, après une vidéo qui montre les assassins qui crient « Allah est le plus grand » en tirant dans la tête du policier en plein jour au centre de Paris, que « cela n’a rien à voir avec l’islam » et vous n’y trouvez rien d’étrange, alors c’est bien, votre anesthésie dure encore.

À part d’être stupide, vous êtes aussi responsable du massacre de la liberté hier à Paris. Car il a eu lieu parce que quelqu’un l’a rendu possible, et c’est vous qui pensez que la liberté d’expression a une limite, que la liberté en général a une limite, et de plus qu’elle a le prix et qu’on peut la marchander, et vous vous êtes dépêchés de me nommer moi et les gens pareils à moi « autant agressifs et militants que ceux que je critique ». Alors que moi, je le fais avec un crayon, et pas avec une kalachnikov. De plus, il est complètement ironique qu’hier vous avez passé la journée à publier des photos de crayons brisés sur votre profil sur les réseaux sociaux. Je sais que tout ce que je dis peut difficilement vous toucher parce que votre tête est ou dans le sable ou dans votre cul, mais vous êtes plus coupables que les auteurs.

Le message des massacres d’hier (en plein jour, à Paris, ce qui n’est pas tout à fait la même chose que si s’était à Islamabad ou à Damas, car là-bas, c’est une coutume locale et on ne peut jamais savoir quand quelqu’un utilise les rebelles contre le régime, le régime contre les rebelles, les chiites conte les sunnites, les sunnites contre les chiites et qui sait qui encore contre qui et pourquoi… pour un baril de pétrole, un avancement vers la région caspienne, unz séparation de quelque chose, une vente des armes, une multitude de choses et combinaisons) est politique et symbolique. C’était le massacre du fondement de notre civilisation, ou simplement de la civilisation – de la liberté d’expression. C’est un acquis occidental et c’est grâce à elle que commence l’émancipation entière au monde. Et c’est le plus grand exploit de l’humanité dans toute son histoire – se moquer des autorités et réfléchir sur la religion de manière critique.

Ironiquement/symboliquement, cela est né justement en France. Les lumières, Voltaire, Diderot, Montesquieu… Ces noms, ça vous dit quelque chose ? « L’homme ne sera jamais libre jusqu’à ce que le dernier roi soit étranglé avec les entrailles du dernier prêtre. » (Diderot). Voilà les fondements de notre liberté.

« C’est l’Occident qui se suicide, la lumière est éteinte » a dit Houellebecq qu’on jugeait autrefois pour islamophobie et qui a publié hier en France, voilà le symbolisme de nouveau, son nouveau roman – Soumission – dont le thème est la prise de pouvoir en France par les musulmans. D’après le dicton, le malheur des uns fait le bonheur des autres, et il va vendre trois millions de copies. Cela peut vous paraître comme une science fiction heavy, mais ça ne l’est pas… Il n’y a même besoin d’aucune prévision. Toute la journée aujourd’hui je m’empêche de commenter sur les réseaux « je vous l’avais dit »… je suis mal à l’aise. Mais, voici, retenez cette date et ce que je vais vous dire – la terreur d’hier à Paris, cela va se passer de nouveau. Comment le sais-je ? De la même manière dont je savais que celle d’hier aurait lieu. Ils ne cessaient de l’annoncer.

Les rues des villes de France ont été pleines de monde hier, ce qui et beau et émouvant. Il y a partout des messages et des pancartes disant « On n’a pas peur ». Mensonge. Tout le monde a peur. La terreur est efficace.

31976_390208924789_533709789_4138231_1708127_nÀ cause de la peur on a des sacs poubelle en plastic transparents dans les rues. À cause de la peur, les haut-parleurs dans le métro annoncent à intervalles réguliers que tout paquet et tout colis douteux et sans propriétaire sera détruit dans l’immédiat. En deux, parfois en trois langues. À cause de la peur on évite certains quartiers des villes européennes la nuit tombante. Et même de jour. Et même la police les évite. À cause de la peur on évite le regard de salafistes et de wahhabistes dans la rue parce que leur apparence crie le message « je te hais ». À cause de la peur on fait semblant que les burqas sont la diversité culturelle et pas un portait vivant de la misère humaine suprême. À cause de la peur vous m’envoyez des messages privés dans ma boîte de réception en disant que vous êtes inquiets pour moi. Pour cause de peur vous me soutenez dans des messages privés alors qu’on me menace publiquement dans des commentaires en-dessous de mes textes. Finalement, à cause de la peur on se tait auprès de nos collègues et voisins, parce qu’on ne sait jamais où et quand un islamo-gauchiste peut pousser le bouchon. C’est vrai, la droite se fortifie et en profite. Et Marine Le Pen passe au deuxième tour aux prochaines élections comme une lettre à la poste. Mais, ce n’est pas sa faute à elle. C’est aussi à cause de la peur.

Et tous ces bons musulmans, car vous avez toujours pour amis certains bons musulmans, ce qui veut dire, en suivant votre logique incontestable, que l’islam est bon… Ce sont eux qui ont vraiment peur. Une bouche d’égout de n’importe quel quartier de n’importe quelle grande ville européenne peut vous avaler en un clin d’œil. Et les premières victimes de l’islam sont en fait les musulmans. Regardez seulement toute cette misère du monde islamique. Si vous réussissez au moins un seul instant, au moins à propos d’un événement pareil, à sortir votre tête de votre cul.

traduction: Dušica Terzić